Facebook Suivez-nous sur Twitter Google+
  • Cabane dans les arbres Charente-Maritime

TROUVER UN LOISIR

OU

Légendes de trésors perdus et cachés en Poitou-Charentes


Qui na jamais rêvé de trouver un trésor enfoui dans son jardin ou partir en prospection dans une vieille demeure abandonnée de tous avec l'espoir d'y trouver le Saint Graal ...! Et toutes ces histoires de trésors cachés et découverts dont on entend parler, retransmis par les légendes urbaines orales et les médias locaux et nationaux... Pour s'approprier un peu plus ces rêves et légendes, voici quelques trésors oubliés du Poitou-Charentes !
trésor Poitou-Charentes

Charente-Maritime

Breuillet

Un radiesthésiste s'est intéréssé à un trésor templier à Breuillet, en Charente-Maritime. Armé de son pendule, il déclara que le trésor se trouvait à quatorze mètres de profondeur, dans une salle, sous les restes de l'ancienne commanderie. L'histoire disait qu'un important trésor s'y trouvait. En vue des recherches de cet aventurier au pendule bien pendu, des fouilles furent réalisées tout de même !
La bonne nouvelle pour vous, c'est qu'ils n'ont rien trouvé... Alors il vous reste une chance ! Alors pour ceux qui souhaitent en savoir plus, les ruines se trouveraient au lieu-dit la Guillaumine, dans des bois à l'ouest de la commune.

Beauvais-sur-Matha

C'est un lieu qui a été très fréquenté pas les templiers puisqu'on y retrouve les vestiges d'une commanderie. Là aussi une légende évoque un trésor qui se trouverait au lieu-dit 'le Château'.

Corme-royal

Alors là, pour celui qui cherche du magot, il y a du potentiel. Cette légende concerne notre ami Mazarin, qui a été au service des rois de France. Notre ami, à sa mort, disposait de la plus grosse fortune du XVIIe siècle. Pendant la fronde, qui fut une grosse période de révolte et de trouble sur le royaume, Mazarin à quitté paris pour les provinces, mais sans oublier de disséminer dans ses différents domaines ses collections d'objets antiques et autres richesses, stockées dans des caisses.
Pour les plus rêveurs, une de ces caisses a été retrouvée en 1838dans un de ses chateaux. Elle contenait de l'or et des reconnaissances de dettes. Pour ces dernières, je pense qu'elle ne valent plus rien, le bonhomme est au boulevard des allongés depuis 1661 !
Alors pour les petits fou-fous de l'aventure qui veulent savoir où Mazarin aurait laissé quelques-unes de ces caisses , cela de passe à Corme-Royal. Et l'histoire est précise puisque l'on connaît l'ancien lieu-dit où chercher : l'Enclouze-de-Mazarin.



Charente


Coulonges

Encore ces fameux templiers ! Les bougres nous feraient tourner en bourrique ! Ils ont bien élu domicile à Coulonges en Charente, où ils auraient eu d'importants domaines et commanderies à proximité.La légende dit qu'à Fouqueure, non loin de là, un souterrain qui a été bouché par un mur. Long de 25 mètres, ce passage oublié permettait de passer discrètement, à l'abri des regards, vers la chapelle extérieure.Un peu plus loin, à Barbezières, pourrait s'y trouver un des plus gros trésors templiers ! Accrochez-vous bien ! Il existe un certain nombre de graffitis au second étage de l'ancienne commanderie qui auraient été faits par les Templiers eux-mêmes. Là où cette histoire devient intéressante, c'est qu'un trésor serait enfoui au cœur d'un réseau de mystérieux souterrains et que ces graffitis seraient la clé pour le découvrir. Et pour les trouver, il suffirait de comprendre le sens de ses symboles gravés dans la pierre, qui représenterait tout simplement le plan qui mène à ce mystérieux vaux d'or !

Marcillac-lanville

Le château de Marcillac, aujourd'hui disparu, dont il ne reste qu'une colline de terre (motte féodale), a connu l'occupation anglaise pendant la guerre de Cent Ans. C'est à cette période qu'il sera détruit, bien que reconstruit plus tard au XVe, et re-détruit. Alors le soi-disant trésor résulterait d'une vulgaire erreur des Anglais qui aurait laissé là l'or accumulé en rapinant les environs tout en pensant y revenir plus tard. L'histoire n'en dit pas plus. L'or se trouverait-il toujours sous la butte de terre recouverte aujourd'hui de broussailles ? Nul ne le sait.Comme non loin de là, dans la forêt de Braconne, ce fameux repère de bandit pris, mais sans leur butin.... Par contre l'histoire dit qu'il est enterré vers... l'actuel champ de tir !



Deux-sèvres

Coutières

M. Guionnet-Lerveille vivait dans le manoir de la Bourrie qui datait du XIVème siècle. Ce bourgeois fut pris a partie par deux cambrioleurs qui tentèrent de lui faire avouer la cachette de son trésor. Ils échouèrent. Ils prirent le malheureux et l'exécutèrent dans la prairie de son propre château. Depuis sa mort, le manoir fut à l'abandon et il finit par tomber en ruine. Et depuis, on se demande toujours où a peut bien se trouver son trésor.

Marie-levescault

Junien fonda l'abbaye de Mairé. Il était un saint-évangéliseur. L'abbaye fut détruite au VIème siècle et le corps de Junien qui avait été conservé dans le lieu qui l'avait fondé fut enseveli sous les décombres. En l'an 850, il fut récupérépar l'Abbé de Nouaillé. Peu à peu, les restes de Mairé y furent intégrés. Plus tard, lors des de religions, les précieuses reliques furent cachées pour les protéger de tout pillage. Elle furent si bien protégées que personne ne les revit jamais. Deux grandes théorie subsiste quand à leur cache : la première insinue qu'elles se trouveraient dans les ruines de l'ancienne abbaye de Mairé et la seconde, qu'elles seraient tout simplement restées dans celle de Nouaillé... Allez savoir !



Vienne

Charroux

Si vous êtes dans la Vienne, sachez qu'à Charroux, il reste la bagatelle de 71 trésors à retrouvés, et tout ça, dans un même lieu. Pendant les croisades, les reliques étaient envoyées vers cette cité prospère pour être admirées par les pèlerins. Vu la quantité et la richesse des reliquaires, la cité attira un plus grand de pèlerins et la cité fut encore plus prospère. Mais les Huguenots passant par là et les bonnes choses ayant une fin, ils anéantirent le site.
Pour les protéger, les mois prirent les 73 reliques les plus exceptionnelles et les cachèrent en hâte là où ce fut possible. Il n'y eut pas de survivant, donc les cachettes sont restées en place, et furent oubliées.... Jusqu'au siècle dernier !
En 1856, il y eut des travaux sur l'ancien site où une voûte menaçait de s'effondrer. Et là, deux reliques en or furent découvertes. Les chanceux... Heureusement pour nous, il en reste encore soixante et onze !

Montmorillon

Dans la Vienne, vivait un certain Philippe de Guillard. Ce cher monsieur était à son époque un faux-monnayeur de talent. Son œuvre de faussaire serait enfouie dans les souterrains de son château à Montmorillon. Je tiens tout de même à vous informer que la même légende se raconte pour toutes les demeures ayant appartenu à ce bon vieux Philippe. !

Un peu plus loin, à Morthemer, il y aurait une vierge en or cachée et non découverte, laissée là par les Anglais durant la guerre de Cent Ans, dans un souterrain. La légende est transmise oralement dans la localité, en annonçant que la vierge se trouverait à l'ouest ou à l'est du pied de la tour de Cognac...